Équipe 2021 du Marché de la Gare de Sherbrooke

Le marché public urbain du Marché de la gare de Sherbrooke prend son envol ce samedi 19 juin, dès 9 h. À quelques jours de la grande ouverture, l’équipe est fébrile à l’idée d’accueillir la population et tout près de 40 producteurs et transformateurs de la région, bien déterminés à vous en mettre plein les papilles…

Malgré la COVID-19 qui n’a pas tout à fait dit son dernier mot, l’équipe de la Corporation du Marché de la gare a préparé un marché public animé, diversifié et qui met de l’avant l’achat local et les belles découvertes. Allongé d’une semaine, à la demande des producteurs participants, le marché public se déroule tous les samedis et dimanches, du 19 juin au 30 octobre.

« Nous avons déniché plusieurs nouveaux producteurs et produits de l’Estrie, indique Sylvie Brunelle, coordonnatrice au Marché de la gare de Sherbrooke. Malgré la COVID-19, plusieurs producteurs nous ont approchés pour être exposants, dont des producteurs maraichers qui commencent à peine, mais qui gagnent à être connus. Contrairement à l’an dernier, nous sommes moins confrontés aux restrictions liées à la pandémie, ce qui redonnera de l’âme et de la vie au Marché. »

Pas moins de 37 producteurs et transformateurs présenteront leurs produits pendant la saison. Parmi les producteurs participants sherbrookois, notons l’entreprise spécialisée dans la culture d’orchidées et de légumes orientaux Le Jardin miracle d’Arianne, la ferme florale écoresponsable Sophie dans les champs, la ferme urbaine Agropol et la nouvelle entreprise spécialisée dans l’implantation de champignons comestibles Jardignon.

D’autres producteurs de l’Estrie, dont plusieurs nouveautés, seront aussi de la partie, dont la ferme spécialisée dans les micropousses Domaine Dubreuil (Saint-François-Xavier-de-Brompton), Les Vallons Maraichers (Compton), l’entreprise spécialisée dans les légumes africains Ferme au jardin d’Éden, ainsi qu’une jeune entreprise de production de kiwis (cette nouvelle ferme située à Compton n’a pas encore trouvé son nom).

« C’est important d’offrir une place à la relève, souligne Sylvie. D’ailleurs, les jeunes producteurs amènent de la nouveauté et de belles découvertes à l’offre actuelle. Par exemple, la culture de kiwis. Cette production est maintenant possible ici à cause des changements climatiques. Autre exemple, les légumes africains. Même si le producteur est situé à Farnham, je trouvais intéressant de le présenter dans le cadre de notre marché. Il offre un produit unique et peut peut-être inspirer d’autres producteurs de l’Estrie. »

Quant aux produits transformés, ils sont tout aussi variés. Au menu signé Sherbrooke, entre autres, les fameux beignes de chez Ça Beigne, le pesto de l’entreprise Du Cœur au ventre, les pizzas de Foodies Pizza & Délices, ainsi que Café SOKO qui, toute la saison, servira le café au Marché de la gare dès 8h, soit une heure avant l’ouverture du marché public.
Des activités toute la saison

L’équipe de la Corporation du Marché de la gare a redoublé d’efforts pour offrir au public diverses activités qui respectent les règles sanitaires. Parmi les activités qui se dérouleront au cours de la saison, notons la Fête de l’ail (les amateurs pourront goûter au gelato à l’ail noir du Savo), la classique épluchette de blé d’Inde, le Jardin jeunes entrepreneurs Croquarium, un souk arabe, le lancement de l’album de Geneviève Kiliko, la Fête des plantes médicinales, ainsi que le Marché de nuit, en collaboration avec le Théâtre des petites lanternes.

Notons qu’une collaboration qu’on ne peut encore dévoiler permettra aussi d’offrir des activités qui plairont à un large public. « On ne peut rien dire pour l’instant, mais les gens seront super contents, puisqu’on s’est associés à une organisation de Sherbrooke bien connue et appréciée, pour créer la programmation », conclut Sylvie Brunelle.

Pour en savoir plus, rendez-vous au https://marchedelagare.com/.

Source : Agriculture Sherbrooke